katarina

Etape 4

Nous avons enfin réalisé des vidéos définitives des 5 solutions retenues, réalisé des affiches de présentation, mais aussi écrit des lettres à nos partenaires pour qu’elles soient mises en œuvre.

Solution n°1 : Mettre des haut-parleurs au niveau des poubelles et des feux tricolores. Ces haut-parleurs se déclencheraient lorsqu’il y a des passants pour diffuser des messages incitatifs (« Jetez vos déchets à la poubelle » « faites du covoiturage »…). Ils fonctionneraient sur toute la durée des JO

Solution n°2 : Mettre en place un système de prêt ou de location de voitures électriques

Solution n°3 : Mettre un logo sur les dossards des athlètes et leur demander de faire un signe particulier sur les podiums ou lors de leur victoire.

Solution n°4 : Concours « respecte la planète » : les participants s’inscrivent, téléchargent une application sur laquelle ils notent les gestes « écologiques » réalisés dans la journée (utilisation de transports en commun, déchets triés…)

Solution n°5 : Proposer des bouteilles réutilisables avec un système de consigne sur différents sites du village olympique, des lieux touristiques et des sites sportifs.

Etape 3

Ensuite, nous avons précisé nos solutions :

  • Précision du matériel nécessaire, intervenants… (plan d’action) sur un document partagé en ligne.
  • Modélisation des différentes solutions et test (nous étions alors de retour en classe) : nous avons réalisé des vidéos avec des figurines ou en jouant nous-mêmes les personnages. 

Etape 2

Nous avons ensuite cherché des solutions à cette problématique. Comme nous étions en confinement, nous avons utilisé des outils numériques de partage.

Nous avons alors :

  • Déposé des propositions sur padlet : chacun a pu proposer une vidéo expliquant mieux la solution ;
  • Trié / regroupé les solutions proposées : A partir du padlet, nous avons regroupé les propositions similaires, éliminé celles qui ne semblaient pas pertinentes, puis tenté d’améliorer les propositions en les comparant, les combinant…Nous nous sommes aidés de notre recherche scientifique pour éliminer certaines propositions ;
  • Cherché à améliorer les solutions restantes par groupe (en classe virtuelle)
  • Voté en classe virtuelle.

padlet_solutions

A ce stade, nous avons décidé de garder 5 solutions, même si certaines n’étaient pas directement en lien avec le climat, mais avec l’écocitoyenneté (déchets par exemple)

Etape 4 : Nos messages à des futurs bâtisseurs

retours élèves

photos poings levés

Etape 3 : Ce que nous avons réalisé ensemble

Nous avons décidé de réaliser plusieurs videos et affiches. Nous avons créé des affiches soit à main soit avec l’application canva. Chacun a écrit une phrase. On utilisait comme aide le discours de Martin Luther King étudié en classe virtuelle et que nous que nous avons beaucoup aimé.

Puis chacun de sa maison a réalisé une vidéo ou disait une ou plusieurs phrases. On a testé sur Whatsapp (groupe de la classe) et en classe virtuelle : on a écouté la vidéo de chaque élève et on a dit comment l’améliorer, et ce qui était bien. On s’est entrainé, on a amélioré.
Puis une élève s’est occupée du montage et on va mettre notre vidéo dans les réseaux sociaux car beaucoup de gens les utilisent et le message pourra être diffusé.

Et nous avons réalisé aussi une autre vidéo en rapport avec la mort de Georges Floyd on a trouvé ça très injuste. Du coup nous avons pris des vidéos des manifestations dans le monde et à la fin on a ajouté une photo de chaque élève avec le signe contre le racisme c’est à dire la main et une élève s’est occupée du montage. Nous avons aussi pensé qu’ on pourrait faire une vidéo où chacun dit stop au racisme mais en plusieurs langues différentes, vu que dans notre classe on parle plusieurs langues et nous allons mettre les vidéos sur les réseaux sociaux avec l’autorisation des parents pour diffuser le message.

illustration 3 stop au racisme

Etape 2

Nous avons réfléchi aux différentes étapes à réaliser avant de peinrdre la cabane et au matériel dont nous aurions besoin. Nous avons préparé un plan d'action. Nous avons ensuite écrit un courrier à la mairie pour demander l'autorisation, le financement du matériel et de l'aide pour déplacer la  cabane. 

 

 

 

 

 

 

Etape 1

Comment améliorer le quotidien des enfants dans notre école ?

Nous avons vêtu nos habits d'enquêteurs et nous avons observé notre école à la loupe. Nous avons fait de nombreuses observations.

Après plusieurs votes, nous avons choisi de rendre la cour de notre école plus agréable, notamment en y mettant de la couleur.

Nous avons décidé de commencer par peindre la cabane de la cour.

 

 

Comment rendre la cour de notre école plus agréable ?

Nous sommes les grandes sections de l'école maternelle de Ste Foy de Peyrolières. Nous souhaitons rendre la cour de notre école plus agréable.

Troisième journée - nous présentons le projet "A revolution in a school canteen"

Notre journée de la rencontre commence. C’est le moment de la célébration des projets ! Dans notre mini Be The Change Célébration, nous nous retrouvons avec la Pologne, l’Inde et les Etats-Unis pour nous inspirer de leurs histoires. 5 représentants de la classe révisent leur présentation en Anglais. Nous sommes impatients de pouvoir les soutenir. Nous écoutons les histoires des enfants qui ont réaménagé un square devant leur école, d’autres qui ont réalisé une campagne contre le harcèlement, ou une campagne contre les tabous et les non-dits autour des règles féminines… Les histoires sont ponctuées de jeux pour nous connaître, nous coordonner, … Et finalement, c’est notre tour : nous passons sur scène et nous faisons un carton ! Tout le monde a compris notre présentation et nous ont félicités pour le projet ! Si vous deviez faire quelque chose différemment ? « I have no regrets ! » Tonnerre d’applaudissements. Début d’après-midi studieuse et hop, c’est parti pour la balade de Rome antique ! Qu’est-ce que c’est beau sous le soleil couchant… Nous apprenons l’histoire en marchant – les Forums romains, le Colisée. Le point d’orgue – c’est le repas typique – la pizza. « C’était super cette journée !» et c’est Adrien qui le dit.

Deuxième journée - La Cérémonie d'ouverture

C’est la grande journée ! Nous nous réveillons à 6h30 pour traverser la ville de Rome et rejoindre le fameux palais des Congrès ! Nous sommes attendus, de nombreuses délégations sont déjà rassemblées sur place. 2000 enfants venus de 46 pays du monde qui dansent le flashmob, il faut le voir pour le croire ! Nous nous enregistrons et recevons nos accréditations, le t-shirt et le poncho jaune (d’une importance capitale comme vous le verrez après).

La cérémonie de cette première rencontre mondiale des enfants qui changent le monde s’ouvre en grande pompe – une chanson de rap et 3 enfants sur scène qui souhaitent la bienvenue à toutes les délégations venues du monde entier. Notre première mission : aller à la rencontre des autres enfants, dépasser sa timidité, prendre son courage et son Anglais à deux mains, et y aller. On comptabilise : Bangladesh, Vietnam, Dubai, Jordanie, Chili, Perou, Serbie, Pologne, Inde… on a déjà rencontré des enfants de nombreux pays. Quelle joie de se retrouver entre enfants qui sont des Bâtisseurs de Possibles. Quel privilège de pouvoir représenter tous les autres projets des enfants en France. Une matinée dynamique incroyable que nous terminons par un pique-nique. Une balade s’entame sous la menace de nuages lourds. Nous nous baladons entre les termes de Dioclétien et nous jetons des petites pièces dans la Fontana di Trevi, cette fois-ci sous la pluie battante ! Séance photo et nous partons pour notre goûter – gelati ou grâce à Matteo, notre traducteur officiel, chacun choisit son parfum préféré. Les ruelles de centre-ville sont remplies d’enfants sous leurs ponchos jaunes. Nous sommes impressionnés par le Panthéon, la place Navonna et sa colonne égyptienne. Une journée bien remplie ! Le soir on termine avec une veillée, une préparation de la présentation et un arbre de gratitude.