Plantagenet4U

Étape 4

Pendant le projet, nous avons senti de la pression. Nous voulions que notre projet fonctionne bien et que les élèves aiment l’idée lancée. Durant le projet, nous avons beaucoup appris. Nous avons saisi que nous ne devions pas lancer de défi qui demandait aux élèves de sortir de leur salle de classe ou encore qui demandait trop d’effort. Les défis simples à relever étaient un coup de coeur pour les élèves. Lors de notre projet, la difficulté majeure que nous avons rencontrée est la participation des élèves. Comme mentionné plus haut, lorsque les défis étaient simples et pouvaient être effectués en classe, les élèves participaient. Cependant, lorsque les défis demandaient un minimum d’effort, la participation était négligable. Pour mettre le projet en oeuvre, il nous a fallu quelque temps. Pour être honnête, dès l’étape 1 nous commencions déjà à réfléchir à la solution. Au fur et à mesure que le projet avançait, le projet prenait de plus en plus d’ampleur. Pour partager notre projet, nous avons utilisé des affiches, la radio étudiante de notre école ainsi que la publication des gagnants de chaque journée sur le facebook de l’école. Notre histoire de changement a touché les élèves de l’école ainsi que le personnel.  Nous pouvons rendre notre projet durable en continuant de lancer des défis aux élèves de l’école lors de journée thème ou encore lors d’évènements. Alors, il serait possible que notre changement puisse continuer tout au long de l’année.

Et notre magnifique présentation : 

https://docs.google.com/presentation/d/1zl5PEiOHPfUTx0RE8VChQGDVOrOY05e7B44yUgWB7rQ/edit

Étape 3

Pour tester notre projet nous avons discuté avec les élèves de l’école et nous leur avons demandé s'ils participeraient à notre activité. Ils nous ont dit qu’ils participeraient et qu’ils trouvaient que c’était une bonne idée. Alors, nous avons embarqué à 100 miles à l’heure dans le projet. Pour mettre en oeuvre notre projet, nous avons fait des affiches pour mettre dans les corridors pour attirer l’attention des élèves. Nous avons ensuite fait plusieurs annonces lors des émissions de la télé panthères (radio étudiante) de notre école. Nous avons également fait beaucoup de publicité en parlant à nos amis et collègues de classe. Plusieurs personnes ont été touchées pas notre projet. Premièrement, nous avons lancé le défi à tous les élèves de l’école. Cependant, ce n’est pas tous les élèves de l’école qui ont participé. Mais, nous avons eu un taux de participation plus élevé que ce que nous pensions. Voici quelques réactions d’élèves qui ont participé à notre concours.

  • ‘’Je trouvais cela une idée merveilleuse! Que d’amusement à prendre des autoportraits dans des situations loufoques.’’ (Noémie Savard, 12e année)
  • ‘’Je trouvais ça cool d’impliquer les enseignants et de pouvoir pratiquer la créativité dans les défis.’’ (Benjamin Rondeau, 11e année)
  • ‘’Je trouve ça le fun que vous faites ça parce que c’est quelque chose de différent qui nous permet d’avoir du fun à l’école!’’ (Fanny Leduc, 10 année)
  • ‘’Je trouve que le projet met un peu de fun dans la journée, quelque chose de plus à faire.’’ (Alexxe Séguin, 11 année)

Lien présentation des vidéos des annonces faites à l'école;  https://docs.google.com/presentation/d/1eRbhwmn88h94aSfAA08VHxEVQMiNebnXLOnKxzHqQ4Q/edit?usp=sharing 

Étape 2

Les différentes solutions à notre problème:

  • Les différentes solutions que nous avons trouvées pour notre problème étaient d’effectuer une collecte de fonds et la remettre au conseil des pavillons (conseil des élèves) afin qu’ils ajoutent de belles activitées dans l’école;
  • Proposer des défis pour les élèves de l’école;
  • Rédiger un quiz durant l’heure du dîner (style kahoot).

Parmi les solutions mentionnées, nous avons choisi de lancer des défis aux élèves de l’école. Alors, pendant une semaine (19-23 février 2018) nous allons, cinq minutes avant la 3e période de la journée, lancer un défi aux élèves. Ils devront prendre en photo le défi et nous l’envoyer dans le prochain 24 heures. Nous allons alors choisir la photo gagnante et l’équipe se méritera des points pour leur pavillon! Nous avons choisi la meilleure idée en demeurant réaliste dans les dates d’échéance et nous avons essayé d’identifier la solution à laquelle les élèves participeront le plus.

Étape 1

1: Les problèmes auxquels nous faisons face à notre école est le manque de participation, le manque de fierté. 

2: Le problème final choisi est le manque d'esprit d'école (le manque de vie) de la part des élèves. Les élèves de l'ESCP ont répondu à un sondage envoyé et la réponse la plus courrante était le manque d'esprit d'école. Lors des pauses entre chacun des cours, rien ne se passe.  Nous croyons important que cela change.

3: Les personnes affectées par ce problème sont les élèves de l'école.

4: Les élèves de l'ESCP croient également qu'il y a un manque d'esprit d'école et qu'un changement doit être effectué à ce sujet. 

5: Nous avons cherché le problème qui nous touche en nous posant la question: << Si nous pouvions changer une chose dans l'école ce serait quoi? >> Ensuite, pour appuyer notre réponse, nous avons envoyé un sondage à certains élèves de l'école afin de savoir ce qu'ils pensent. Les réponses que nous avons eues reflétaient ce que nous pensions au départ. 

6: Nous avons approfondi nos connaissances en effectuant des recherches, en discutant avec des élèves de l'école ou encore avec des membres du personnel. 

7: Nous avons choisi ce problème puisque nous croyons qu'il peut être facile à améliorer. Également, nous croyons que les solutions apportées peuvent continuer à s'appliquer à long terme. 

 

De la vie à l'ESCP

Nous cherchons à améliorer l'esprit d'école!