Trebedan

Notre vidéo

 

Bilan

Avec notre kachbane, nous allons pouvoir être tranquille quand on a besoin. 

Au départ, nous avons inventé la kachbane pour les enfants qui avaient besoin d'aller se calmer et éviter d'embêter quelqu'un. Maintenant, on se rend compte que c'est bien pour tout le monde. Grâce à la kachbane, on peut aussi avoir un endoit calme pour travailler, on peut travailler à deux. 

 

Nous avons maintenant de nouveaux problèmes : 

  • Nous n'avons qu'une kachbane dans la classe; NOus en voudrions beaucoup plus. Nous allons essayer d'en fabriquer d'autres. 
  • Le maître et la maîtresse de cycle 3 pensent que la kachbane pourrait être très utilse à quelques élèves de leur classe. Il faudrait en construire une qui aille sur leurs grandes tables. 
  • Pour mettre la kachbane, il faut enlever notre pochette à crayons du trou de la table. Après, les crayons tombent et la pochette prend de la place sur la table. Il faudrait un système pour accrocher la pochette à la kachbane. 
  • Dans la cour, il n'y a pas de kachbane. Ce serait bien d'en mettre aussi pour pouvoir s'isoler quand on a besoin pendant les récréations. 

 

Nous allons faire connaître le projet à d'autres classes en expliquant comment nous avons fait. 

Nous voudrions faire passer un message : On n'est pas trop petits pour changer le monde. On peut changer l'école du futur. 

Notre réalisation : la kachbane

     

La kachbane plaît à tout le monde dans la classe. Tous les enfants ont envie de l'utiliser. Des enfants tristes l'ont essayé. Ils ont trouvé qu'on se sentait bien dedans. 

D'autres l'ont essayée pour travailler dedans. Et nous avons trouvé une nouvelle utilisation : travailler à deux. 

La kachbane correspond bien à ce que nous avions décidé : 

  • Elle est pour une ou deux personnes
  • Elle s'installe et se range très facilment. 
  • Elle ne prend pas beaucoup de place. 
  • On peut regarder des livres dedans. 
  • On peut l'installer à une table ou par terre. 

Nous avons maintenant de nouveaux problèmes : 

  • Nous n'avons qu'une kachbane dans la classe; NOus en voudrions beaucoup plus. Nous allons essayer d'en fabriquer d'autres. 
  • Le maître et la maîtresse de cycle 3 pensent que la kachbane pourrait être très utilse à quelques élèves de leur classe. Il faudrait en construire une qui aille sur leurs grandes tables. 
  • Pour mettre la kachbane, il faut enlever notre pochette à crayons du trou de la table. Après, les crayons tombent et la pochette prend de la place sur la table. Il faudrait un système pour accrocher la pochette à la kachbane. 
  • Dans la cour, il n'y a pas de kachbane. Ce serait bien d'en mettre aussi pour pouvoir s'isoler quand on a besoin pendant les récréations. 

Réaliser avec Didier

 Didier est venu travailler avec nous dans notre classe. 

POur commencer, nous lui avons présenté nos trois projets de kachbane. 

Nous discutons avec Didier : 

  • Nous avons déjà testé l'idée du tipi (un enfant en a apporté un de sa maison).  C'est une bonne idée parce que le tipi se range très facilement et on est bien dedans. Mais ce n'est pas très facile à installer et il prend un peu trop de place. 
  • La cabane accrochée au plafond nous plaît beaucoup. Mais Didier pense que le plafond n'est peut être pas assez solide. NOus gardons quand même cette idée. NOus pourrons peut être la réaliser à un autre endroit de l'école (dehors). 
  • La cabane avec les bâtons nous intéresse parce qu'elle ne prend pas beaucoup de place. En plus, on peut être assis à une table; COmme ça, on peut travailler et être tranquille. Didier veut bien nous aider à construire cette kachbane. 

Après la discussion, nous passons au bricolage. 

 

 

Réaliser avec nos invités pendant le goûter Kachbane

 

  Nous avons invité nos familles à un goûter Kachbane un soir après l'école. 

Avant l'arrivée des invités, il fallait préparer les ateliers et aménager la classe. 

NOus

 

Les invités sont arrivés. 
Nous leur avons expliqué le projet. 

 

 

Ils ont choisi un atelier. Et nous avons réfléchi ensemble. 

Le lendemain, nous avons regardé les dessins et les maquettes réalisés par les invités. 
Nous retenons trois idées : 

  • le tipi
  • la cabane accrochée au plafond et qui s'enroule pour être rangée
  • la cabane réalisée à partir de bâtons fixés à la table et de cartons ou tissus

 

Un nom pour notre cabane

Nous avons envie de donner un nom à notre cabane parce que c'est une cabane particulière.

Tout le monde a cherché une idée, puis l'a donnée au reste de la classe. 

Un nom a plu à tout le monde. C'est : KACHBANE. L'enfant qui l'a inventé à eu l'idée de mélanger le mot "cacher" et "cabane". 

Nous avons hésité entre un C ou K pour la première lettre, mais nous avons chois le K. 

Demander de l'aide

Quand nous parlions de notre projet, des enfants ont pensé à demander à leurs familles. On a trouvé d'autres personnes à qui nous pourrions demander de l'aide : Didier (un paysagiste avec qui nous travaillons souvent), Nicolas (un artiste que nous connaissons bien), et tous les gens. 

POur demander de l'aide aux familles, nous les invitons à un goûter. Nous allons organiser des ateliers. Ils pourront réfléchir avec nous. 

Pour demander des l'aide à Nicolas, nous avons fait ne affiche que nous mettrons dans la salle où il donne des cours de dessin. Comme ça, ses élèves pourront dessiner une cabane. 

Pour demander de l'aide à Didier, nous lui téléphonons et nous l'invitons au goûter. 

Nous avons aussi fait des affiches. Des enfants iront les poser dans différents endroits : la mairie, à l'entrée de l'école, à la médiathèque, dans les couloirs de l'école. 

 

 

Imaginer notre cabane

Nous avons commencé par dessiner une cabane. Ensuite, nous avons montré notre cabane à toute la classe. Nous avons dit, pour chaque cabane,  ce que nous trouvions intéressant et ce qui nous posait problème.   

 

Ensuite, nous avons essayé de construire des cabanes avec le matériel de la classe. 

Nous étions très contents de nos cabanes. Mais il y plusieurs choses qui ne vont pas : 

  • Il faut du temps pour les installer
  • A cause d'une cabane, les CE2 ne peuvent plus aller chercher le matériel dans leur casier. 
  • Les casiers d'autonomie sont utilisés. On ne peut plus les utiliser pour ranger le matériel du plan de travail. 
  • On ne pourra pas être tout seul dans la cabane parce que les autres enfants auront besoin d'aller dans ces espaces. 

  

Imaginer la solution

  

Nous avons réfléhi à ce que nous ressentons quand on tape quelqu'un. On ressent  de la colère ou de la tristesse. 

 

Après avoir discuté, nous avons trouvé de quoi nous avons besoin. C'est d'un endroit dans la classe où on peut être tranquille. 

Dans la classe, il y a déjà des endroits où on peut se cacher pour aller travailler, lire, jouer. Mais le problème, c'est qu'on n'est jamais tout seul. 

Nous . 

Nous décidons d'inventer une cabane.     

 

Nous définissons ensemble les particularités de notre cabane. 

Identifier un problème

Nous avons réfléchi. 

Chacun a écrit ce qui posait problème dans l'école. 

Les CP ont demandé aux CE2 de les aider s'ils avaient besoin pour écrire. 

Tous les enfants ont lu à la classe ce qu'ils avaient écrit. La maîtresse a noté. Nous avons trié les problèmes : 

  • Il y a des papiers par terre. Cela pollue.
  • Des enfants marchent sur les plantes dans la cour. Elles ne peuvent pas pousser. 
  • Il y a des enfants qui tapent fort, qui embêntent les autres. 
  • Il n'y a pas assez d'espace dans la classe. 

Nous avons discuté et nous avons choisi de garder deux problèmes : 

  • Des enfants embêtent les autres , font mal. 
  • Il y a des choses qui polluent à l'école. 

Nous avons voté. C'est le problème des enfants qui embêtent les autres qui a eu le plus de voix. Mais tout le monde trouve que la pollution c'est impotant aussi. Nous travaillerons plus tard sur ce problème. Pour l'instant, ce qui est le plus urgent, c'est le problème des enfants qui font mal aux autres.