Académie de Créteil

Etape 3 : Ce que nous avons réalisé ensemble

Nous avons décidé de réaliser plusieurs videos et affiches. Nous avons créé des affiches soit à main soit avec l’application canva. Chacun a écrit une phrase. On utilisait comme aide le discours de Martin Luther King étudié en classe virtuelle et que nous que nous avons beaucoup aimé.

Puis chacun de sa maison a réalisé une vidéo ou disait une ou plusieurs phrases. On a testé sur Whatsapp (groupe de la classe) et en classe virtuelle : on a écouté la vidéo de chaque élève et on a dit comment l’améliorer, et ce qui était bien. On s’est entrainé, on a amélioré.
Puis une élève s’est occupée du montage et on va mettre notre vidéo dans les réseaux sociaux car beaucoup de gens les utilisent et le message pourra être diffusé.

Et nous avons réalisé aussi une autre vidéo en rapport avec la mort de Georges Floyd on a trouvé ça très injuste. Du coup nous avons pris des vidéos des manifestations dans le monde et à la fin on a ajouté une photo de chaque élève avec le signe contre le racisme c’est à dire la main et une élève s’est occupée du montage. Nous avons aussi pensé qu’ on pourrait faire une vidéo où chacun dit stop au racisme mais en plusieurs langues différentes, vu que dans notre classe on parle plusieurs langues et nous allons mettre les vidéos sur les réseaux sociaux avec l’autorisation des parents pour diffuser le message.

illustration 3 stop au racisme

Stop au racisme 6ème citoyenne collège Les Capucins (MELUN)

Notre problème est le racisme. Notre problème est que en 2020 des gens vivent encore discriminés pour leur couleur de peau ou leur religion et parfois même tués. Notre problème est que dans ce monde le respect et l'égalité n'existent pas mais on va l'apporter ensemble, unis comme une équipe de héros ! STOP AU RACISME !

👊👊🏽👊🏼👊🏾👊🏿✝️☪️🔯☯️

Image stop au racisme

6e4 citoyenne des Capucins à Melun

après avoir proposé plus de 40 idées pour changer le monde... nous avons choisi d'aider les SDF à Melun

3e2 CAPUCINS

Les élèves de la classe se sont mis d'accord (après des discusssions vives et argumentées!) pour choisir de lutter contre le racisme et le sexisme! Il a fallu mieux comprendre pour agir. Chaque groupe a proposé une solution qu'il a mis en oeuvre!

Etape 3: On décide et on organise

On a listé toutes nos idées pour la réalisation de notre projet, en accord avec nos objectifs 

 

Ensuite on a travaillé par groupe pour choisir les 2 meilleures idées, et on a cherché des arguments et on a discuté :

voici les choix que nous avons faits:

Choix des groupes le 30 mai: 

  • chasse au trésor (3 groupes) parce que dans les équipes il y aura des filles et des garçons, et on sera avec ceux avec qui on n’a pas l’habitude de travailler, pour rester soudés et taire nos conflits car c’est en équipe , car cela permet de réfléchir en groupe, de s’encourager et trouver les stratégies en groupe en mélangeant les filles et les garçons
  • exposé de son pays car cela permet de connaître les origines des autres, de mieux s’entendre
  • city vert pour faire du foot pour rester soudés et taire nos conflits car c’est en équipe
  • grand cache cache : on peut trouver des stratégies ensemble, trouver des cachettes pour les autres/ c’est un peu dangereux, si on se perd / on risque de rester une heure caché/ on risque de se disputer/ on peut faire des groupes pour ne pas se perdre
  • bombe à eau, pistolet à eau : pour partager ensemble, pour oublier les conflits, pour vivre mieux, partager un bon moment / MAIS une bataille c’est pour les conflits, ça créé des conflits
  • volley bal:pour s’amuser , pour se connaître mieux

=> résultat : 3 groupes sur 4 ont choisi une chasse au trésor. Il faut donc l'organiser (où? quand? comment? quoi faire?) 

organisation: nos idées, nos questions: 

Les équipes: mélanger filles et garons, ceux qui ne s'entendent pas très bien doivent être dans la même équipe - pour atteindre notre objectif- 

matériel : boite, pieces en carton à fabriquer 

un groupe pour la sécurité, un pour cacher les énigmes, un pour trouver

une feuille par équipe avec les énigmes , les énigmes au fur et à mesure

un endroit ou tout est organisé ( donc il faut de l’argent)

qui fait les énigmes ? Les profs ? Les élèves ?

Où ? Parc des marronniers ? ( autorisations, adultes pour encadrer) , dans le collège ?

date : 25 juin après midi 

Pause goûter et on continue

Contenu du nouveau post.

 

Etape 2: on précise les choses !

7 février 2018

Notre projet bâtisseurs de possibles :

Nous avons voté pour les idées qui nous paraissaient les plus importantes dans la listes de nos propositions à l'échelle locale :

chacun devait choisir 2 idées. C'était un vote démocratique à bulletin secret ( comme à Athènes au Ve siècle avant Jésus Christ que nous étudions en histoire, sauf que les filles aussi pouvaient voter bien sûr!) 

Certains n'ont pas suivi la consigne et choisi plus de 2 idées, leurs bulletins ont donc été comptabilisés dans les bulletins nuls. 

Puis nous avons proposé des idées d'action concrête: certaines étaient à l'échelle du collège, d'autres à l'échelle de la classe.

Chacun a argumenté et nous avons encore voté pour le choix de l'échelle.

Nous avons donc choisi d’agir dans un premier temps à l’échelle de notre classe (12 votes) car "il faut d'abord s'occuper d'améliorer les relations dans notre classe, arrêter les conflits, avant de s'occuper de tout le collège" selon l'argument de Kadiatou (notre déléguée). 
On a appris aussi que c'était possible de s'engager dans le CVC (Conseil de vie collégienne) pour organiser des choses à l'échelle du collège. 

Comme en Grèce les jeux olympiques permettaient de faire taire les haines, nous allons organiser une fête avec un repas, un goûter, des jeux.

Chacun pourra apporter quelque chose (selon ses origines, sa culture) et on célébrera ce qu’on aura fait.

Cela pour discuter entre nous, faire taire les conflits ( objectif 1) , permettre l’égalité et apprendre à vivre les uns avec les autres et accepter les différences ( objectif 2). 

Maintenant il faut qu'on organise tout cela, qu'on décide de la date, etc.... 

Contenu du nouveau post.

Etape 2 : on imagine des solutions

 

Bâtisseurs de possibles 6e4 mercredi 10 janvier 2018

nos idées pour : arrêter les guerres, rester en paix , que personne ne fasse de mal aux autres, que les enfants puissent vivre  tranquillement sans violence. 

  • S’il y a une dispute, s’expliquer
  • Si quelqu’un a fait du mal, qu’il le reconnaisse
  • Il ne faut pas croire aux rumeurs
  • Pour rester en paix, il faut communiquer
  • Il faut croire dans les autres, leur faire confiance
  • Faire un concert à l’école gratuit qui parle de la guerre et du racisme et qui passe aussi à radio capucins. A la fin on donne un tee shirt
  • Cesser les bombardements aériens
  • Que tous les présidents parlent ensemble
  • Respecter autrui
  • Ne pas faire aux autres ce qu’on ne voudrait pas qu’on nous fasse
  • Essayer de régler calmement un conflit
  • Ignorer certaines personnes qui nous embêtent
  • Essayer de s’entendre
  • Essayer d’avoir de l’empathie ( de se comprendre)

Nous avons ensuite classé ces idées selon les échelles ( notre professeur en a profité pour faire un peu de géographie!)  et remarqué que certaines idées correspondaient à toutes les échelles : par exemple, s'il y a une dispute, s'expliquer! Les présidents peuvent le faire pour éviter les guerres, et nous aussi on peut le faire avec un camarade! 

 

 

 

Nous voilà au travail pour classer nos idées par échelles!

 

Identifier notre problème: un choix collectif

Notre professeur nous a proposé de sélectionner par groupe 5 de nos idées ( elles étaient écrites sur un papier). Nous avons discuté en groupe et choisi les problèmes qui nous paraissaient les plus importants. Ensuite nous les avons classé. Certains d'entre nous ont eu du mal à renoncer à leur idée, mais finalement nous nous sommes mis d'accord. Celui qui est revenu à chaque fois dans le classement de tous les groupes, plusieurs fois à la première place, était la guerre. Nous voudrions arrêter la guerre, rester en paix.  Maintenant il faut réfléchir aux solutions! C'est la prochaine étape. 

Identifier notre problème : réflexion individuelle

Pour commencer, chacun a réfléchi à un problème qui le touche. Chacun l'a écrit puis présenté oralement en donnant des arguments ( on a appliqué la méthode apprise en cours de français!).  

Ca a donné une longue liste !!

  • arrêter les guerres, rester en paix
  • supprimer la pollution
  • qu'il y ait moins de déchets par terre dans les villes
  • supprimer les impôts
  • que tout soit gratuit
  • supprimer l'école le mercredi
  • choisir les horaires à l'école
  • supprimer la pauvreté : que tout le monde puisse bénéficier d'une bonne nourriture, d'un bon habitat, de bons habits,...
  • que personne ne vive dans la rue
  • supprimer le racisme
  • supprimer l'hypocrisie pour savoir sur qui on peut compter
  • musique à la récréation dans toutes les écoles, collèges, lycées
  • améliorer les hotels ou les bâtiments
  • changer les voitures
  • que les enfants ne meurent plus de faim
  • qu'il n'y ait plus d'enfants en difficulté pour aller à l'école
  • que personne ne fasse de mal aux autres, que les enfants puissent vivre tranquillement sans violence
  • être soi même le changement qu'on veut voir dans le monde, collectivement car on ne peut rien faire tout seul
  • changer les feux rouges
  • qu'il fasse tout le temps chaud

 

Notre classe de 6e4

Depuis le début de l'année, nous avons travaillé à mieux nous connaître en jouant au jeu des émotions pour développer l'empathie. Nous avons aussi fait une sortie tous ensemble à l'Astrolabe, la médiathèque de Melun.