Etape 0

Étape 0

Toute l'école travaille sur les émotions et sur la coopération, ce qui crée un climat propice pour travailler ensemble, se réspecter, s'écouter, se sentir bien... et ainsi s'engager dans les meilleurs conditions dans notre projet des Bâtisseurs de Possibles.

Voici notre vidéo qui résume toutes les étapes du projet

Etape 0 : Origine du projet

 

Lana, une élève de notre classe, a proposé de sauver le monde lors d'un conseil coopératif. Les conseils coopératifs sont des moments de partage de ressentiments. Ils ont lieu les vendredis soirs. Lors d'un conseil, on traite les messages de la boîte à messages. Il y a trois types de feuilles de papier. Le rouge représente les critiques de la classe, les papiers verts pour les souhaits et les idées de projets, les jaunes pour les félicitations et les remerciements. On règle les problèmes et on remercie ceux qui nous ont aidé...

Voici le bulletin à l'origine de ce projet : 

 

2018 - étapes 0 et 1 - découvrir la démarche et s'y engager

Après avoir découvert que nous les enfants, nous pouvions aussi imaginer et décider de changer des choses dans notre vie en classe, dans l'école ou dans notre village, nous avons parlé de tous les problèmes rencontrés qui nous préoccupaient, lors d'un cercle de discussion. De nombreuses propositions ont été faites:

  • La guerre

  • Les garçons qui ne veulent pas que les filles jouent au foot avec eux à la récréation

  • La pauvreté à Madagascar

  • Le manque de place pour se déplacer en classe

  • Les gens qui n'ont pas de travail

  • La bibliothèque de la classe qui est trop petite

  • On ne fait pas assez de sport

  • ...

 

D'abord nous avons choisi de trouver un moyen d'aider les enfants d'une école de Madagascar pour laquelle nous avions déjà récolté des affaires à leur envoyer par l'intermédiaire d'une association créée par le grand-père d'une des élèves de notre classe.

Mais puisque la solution ne venait pas vraiment de nous, nous avons préféré choisir un problème directement dans notre vie à l'école et sur lequel personne n'avait vraiment réfléchi.

 

1- Foot ensemble ! - en route vers l'égalité -

Grâce à la démarche de Bâtisseurs de possibles, nous , les élèves de CE1 et CE2 de l'école élémentaire de Sébécourt (27-Eure), nous avons pu trouver des solutions au problème posé par Pauline :

"À la récréation, les garçons ne veulent pas que les filles jouent au foot avec eux."

Il était une fois page blanche

Au début de l’histoire une page blanche...

Puis depuis novembre des idées remplissent les pages de notre aventure. 

 

Aire Marine Educative école Donibane St Jean de Luz

Le projet d'AME est le prolongement du projet pédagogique 2017-2018 avec le Parlement des enfants et l'agglomération Sud Pays basque pour la rédaction d'une proposition de loi en faveur de la protection et développement de la biodiversité. A partir de septembre 2018, notre projet sur la biodiversité se poursuivra durant au moins 3 ans :
  • par la création d'une AME avec l'IMA de Bayonne, avec Pascale Fossecave : le lancement d'un suivi faune -flore qui nous amènera au diagnostique écologique du site puis de son suivi (maintien du bon état écologique) + appréhender les usages patrimoniaux et économiques du sitedévelopper les synergies avec les écoles déjà dans la démarche au sein du conseil de la mer élargie
  • par la continuité du partenariat avec Surfrider et par la création d'un école pilote pour le tri des déchets comme à Brest, 
  • par les interventions de l'association du Flocon à la vague, avec qui nous poursuivrons nos engagements pour la sensibilisation et l'éducation qui sont pour nous les leviers majeurs
  • par le continuum du partenariat avec le jardin botanique et la ville de St Jean de Luz avec qui je souhaiterais vivement mettre en place un conseil municipal junior
  • par la création de jeux en utilisant Schratch par les enfants
  • par la création artistiques : en  2018 2019 création d'une pièce de théâtre (projet CLEA de l'agglomération sud pays basque) qui mettrait en scène ces problématiques

Etape 0 - Une étape qui sera le fil rouge de l'année

La boîte à émotions offerte par Lysandre   ?

Contribuer à la mise en place d'un climat favorable aux apprentissages : respect des règles du vivre ensemble.

29 élèves... Enfin... nous étions 29 et Lysandre nous quitte pour rejoindre une autre école. C'est dommage, il était partant dans tous les projets. Mais nous le tiendrons informer de nos avancées.

29 élèves...à penser un projet... 29 élèves qui questionnent leur environnement, leur école, leur commune, leur société, leur planète. Ils n'ont que sept ans... et déjà les problèmes émergent. Ils savent qu'il n'y a pas d'âge pour changer le monde. Ils savent qu'ils ont notre confiance pour aller au bout de leur projet. Ils savent qu'ils vont devoir seuls et ensemble chercher, réaliser et partager. Ils savent qu'ils pourront compter sur les deux enseignantes qui vont faciliter leur cheminement vers une solution, sur les partenaires qui seront probablement nécessaires pour aller au bout du projet comme chaque année.

La création d'un climat de classe favorable pour mener à bien tout projet (apprendre à s'écouter, se respecter, à accepter les différences d'idées, de regards...) est un travail de longue haleine et un travail indispensable.  

Ce climat se travaille chaque jour et pour cela il importe d'être à l'affût des émotions... Lysandre qui est parti a offert une boîte à "émosion" : il en a compris l'enjeu et c'est tout simplement merveilleux.

 

Comment aider les enfants des migrants à apprendre le français ?

 

Le projet de la classe CE1 et Ulis à Croissy sur Seine. La problématique a émergé après des semaines de questionnement, d'accompagnement, de facilitation... Un énorme travail pour parvenir à une entente commune. L'étape 1 est décisive : elle engage, mobilise... petit à petit. 

Le texte est long... pas dans les normes attendues... mais ce travail se veut être un écrit de travail... une sorte de journal de bord avec les ressentis à différents moments... tout ce qu'il a fallu surmonter...imaginer.... les tempêtes émotionnelles et les temps calmes qui suivent... Un travail de longue haleine qui ne peut pas se traduire par une phrase !

Et voici les élèves... pleins d'espoirs pour apprendre autrement, vivre autrement l'école...

Contenu du nouveau post.

 

 

Octobre 2018

La classe est prête à relever le défi.

29 élèves de CE1, 29 parcours différents, 29 aspirations différentes... tous ensemble pour apprendre à mieux vivre l'école, chacun avec ses expériences de l'apprendre, chacun avec ses envies, chacun avec ses espoirs, ses difficultés aussi... Tout cela à composer.

Pas facile, mais ils ont envie d'y croire.

Partir des élèves, les accompagner dans leur cheminement, dans leurs idées, les engager à oser dire, à oser faire, à oser être...

Cette étape 0 de la constitution des bases essentielles pour travailler ensemble (une charte du bien vivre ensemble) représente le fil rouge de l'année sur lequel, grâce auquel nous construirons ce lieu d'apprentissage, ce lieu où chacun aura plaisir à venir et surtout ce lieu où chacun viendra et saura pourquoi il vient !

 

Des élèves prêts à tout bousculer...