Etape 4

Etape 4 : Nos messages à des futurs bâtisseurs

retours élèves

photos poings levés

Voici notre vidéo qui résume toutes les étapes du projet

Le point d'orgue du projet

La correspondance s'est poursuivie entre les deux établissements sur plusieurs mois et sous des formes variées : lettres classiques, "fortune mails", verrines ornées de fleurs et de messages autour des valeurs des élèves ....

La classe a achevé en cours  d'arts plastiques la fresque sur le thème des super-héros à offrir à l'hôpital, et nous avons élaboré en vie de classe le déroulement d'un après midi de rencontre conviviale.

C'est ainsi que le vendredi 14 juin, après un long voyage en bus et un pique-nique ensoleillé, la classe de 4e3 a rencontré les enfants hospitalisés à Margency. Ils ont visionné ensemble le reportage réalisé sur le projet, ont fait de petits jeux pour faire connaissance, puis ont participé ensemble à une grande chasse aux trésors par équipe avec de nombreux défis.

 

Enfin, la fresque a été inaugurée sous le préau de l'école de l'hôpital en présence des cadres de santé.

La séparation entre les jeunes des deux établissements s'est faite dans l'émotion et avec la promesse de garder le lien.

 

Le mot de la fin d'un élève : "Madame, c'était swag !"

 

 

 

2019 - étape 4 - partager notre expérience et nos solutions

Enfin, nous avons produit deux documents :

Une vidéo que vous pourrez voir ici :

Foot ensemble ! - CE1-CE2 - 2018-2019 - Sébécourt

Un document proposant aux classes ou aux écoles intéressées l'exposé de notre expérience afin qu'elles puissent expérimenter nos solutions et améliorer l'égalité entre les filles et les garçons durant leurs propres récréations (en cours de rédaction).

1- Foot ensemble ! - en route vers l'égalité -

Grâce à la démarche de Bâtisseurs de possibles, nous , les élèves de CE1 et CE2 de l'école élémentaire de Sébécourt (27-Eure), nous avons pu trouver des solutions au problème posé par Pauline :

"À la récréation, les garçons ne veulent pas que les filles jouent au foot avec eux."

Etape 4

Les affichages vont bientôt être placés sur les panneaux...  Un gros travail pour la mairie...

Voici les projets des élèves remis en forme par le service graphique de la mairie de Croissy-sur-Seine... L'installation est pour bientôt ! 

BdP

Le temps du partage : Mission citoyenne accomplie...Les élèves avec l'équipe de la mairie, les parents volontaires vont installer les panneaux dans les parcs et sur les bords de la Seine. C'est une première.

Le projet Bâtisseurs de Possibles a pris plusieurs mois pour venir à bout : les élèves sont heureux. Ils auront TOUT REALISE seuls : identification du problème, conception, choix de la solution, réalisation...vidéos, photos... Leur projet a déjà été présenté dans le cadre du congrès annuel d'une association de parents d'élèves de notre département...  et les adultes sont impressionnés de voir ce que des élèves de 7 / 8 ans sont capables de faire...

 


 

 

 

 

 

(suite…)

Une solidarité inter-générationnelle : partager des activités avec les résidents d'un EHPAD

Bonjour, nous sommes une classe de 6ème du Collège Jacques Laurent à la Mothe Achard et notre défi était de se montrer plus solidaires. Nous avons donc partagé des activités avec les résidents de l'EHPAD à côté de notre établissement! Découvrez la vidéo présentant notre projet de Bâtisseurs de Possibles.

Bilan

Avec notre kachbane, nous allons pouvoir être tranquille quand on a besoin. 

Au départ, nous avons inventé la kachbane pour les enfants qui avaient besoin d'aller se calmer et éviter d'embêter quelqu'un. Maintenant, on se rend compte que c'est bien pour tout le monde. Grâce à la kachbane, on peut aussi avoir un endoit calme pour travailler, on peut travailler à deux. 

 

Nous avons maintenant de nouveaux problèmes : 

  • Nous n'avons qu'une kachbane dans la classe; NOus en voudrions beaucoup plus. Nous allons essayer d'en fabriquer d'autres. 
  • Le maître et la maîtresse de cycle 3 pensent que la kachbane pourrait être très utilse à quelques élèves de leur classe. Il faudrait en construire une qui aille sur leurs grandes tables. 
  • Pour mettre la kachbane, il faut enlever notre pochette à crayons du trou de la table. Après, les crayons tombent et la pochette prend de la place sur la table. Il faudrait un système pour accrocher la pochette à la kachbane. 
  • Dans la cour, il n'y a pas de kachbane. Ce serait bien d'en mettre aussi pour pouvoir s'isoler quand on a besoin pendant les récréations. 

 

Nous allons faire connaître le projet à d'autres classes en expliquant comment nous avons fait. 

Nous voudrions faire passer un message : On n'est pas trop petits pour changer le monde. On peut changer l'école du futur.