La distribution des chocolats

Un jeudi de la mi-décembre, nous avons reçu la livraison d'un colis de ......96kg!!!

Il a fallu ensuite sortir et ouvrir chaque petit carton à l'intérieur du colis, les classer selon l'ordre du bon de commande, les disposer sur des tables avec des étiquettes.

Le lendemain matin, en heure de vie de classe, nous avons organisé la préparation des 80 sacs de commande. A la chaîne! Les élèves remplissaient un sac avec un bon de commande en main, à tour de rôle, chacun accompagné d'un "coach" élève qui avait bien compris le fonctionnement.

 

Puis il a fallu passer une nouvelle heure.... pour rectifier les nombreuses erreurs!

Les quatre meilleurs vendeurs ont reçu des cadeaux de l'entreprise: Lou, qui a vendu pour 400 euros, a choisi l'enceinte bluetooth. Léa et Héléna se sont partagé le casque de réalité virtuelle et le casque bluetooth. Matthys a gagné un chargeur portable, et Adjia un plumier rempli de chocolats!

L'opération aura rapporté 529 euros au projet.

 

La vente de petits déjeuners

Après une information par les élèves dans toutes les classes du collège et une campagne d'affichage, deux ventes de petits déjeuners par semaine ont été lancées au mois de décembre jusqu'aux vacances de Noël.

Les professeurs ont fait des (grosses!) courses......

Quatre élèves différents assuraient chaque vente, accompagnés à chaque fois de volontaires en plus qui venaient prêter main forte au groupe. Chacun participe à l'installation des stands et de la cantine qui accueille les élèves pour déguster leur petit déjeuner. Les élèves ont le choix entre l'achat d'une box (compote, jus bio et viennoiserie) ou d'une viennoiserie seule. La boulangerie des Linandes a généreusement offert les cent premières viennoiseries.

 

Comme les professeurs sont réputés pour leur gourmandise, Mateo s'est chargé chaque mardi et chaque vendredi d'aller leur vendre des viennoiseries directement en salle des professeurs. Il était accompagné dans sa tâche de "stagiaires" plus ou moins efficaces...

A la fin de la récréation tout le monde participe au rangement, nettoyage, comptage de la caisse...

Cette opération fut un véritable succès et sera reconduite une fois à la rentrée pour écouler les compotes et jus restants.

Début de la correspondance avec l'Hôpital pour Enfants Malades

Cette semaine (fin novembre), nous avons débuté la correspondance avec l'Hopital pour enfant de Margency. 
Après avoir constitué des binômes (cela fera donc 12 lettres adressées aux 12 enfants de la classe de l'HEM), les élèves ont rédigé des petits exercices afin de parler d'eux, se présenter, tout en conservant leur anonymat. En effet, il a été décidé que ce premier courrier ne révélera pas l'identité des émetteurs : ce sont les élèves de Margency qui choisiront les binômes avec lesquels ils veulent échanger par la suite. 

Les élèves se sont attelés à rédiger des "j'aime", "j'aime pas" à la manière d'Amélie Poulain, un portrait chinois ou encore un accrostiche. 

Après un atelier sur les codes de la lettre, ils ont pu enfin rédiger au propre leur lettre sur du papier choisi et acheté spécialement pour la correspondance. 

Pour sceller leur lettre, ils ont terminer par un sceau : chauffer la cire et apposer le sceau a été l'occasion pour eux de découvrir les joies de la correspondance épistolaire. 

Action de financement n°1: la vente de chocolats

Notre experience en vente de chocolats :
Tout a commencé avec un vote à main levée pour choisir notre chocolatier qui a été Alex&Olivier. Nous avons commandé un kit de 300 catalogues pendant ce temps là un autre groupe faisait des flyers en salle informatique .

Le jour ou nous avons reçu les catalogues nous nous sommes répartis les catalogues pour toute la classe puis nous avons collé des étiquettes sur les catalogues pour préciser notre projet. La professeure a dû appeller 3 fois l'entreprise Alex&Olivier pour savoir combien de jour nous avons pour donner les bons de commandes et comment cela fonctionnait!

Nous avions eu 4 jours pour essayer de vendre les chocolats . Nous avons vendu pour 2 200euros de chocolats qui nous revient a 550 euros de bénéfice!! L'entreprise nous offre un cadeau pour les 3 gagnant qui ont recolté le plus d'argent. Helena et Lea on été dans un batiment dans lequel presque tout le monde a donné de l'argent.

Lou a vendu à ses voisin et aux patron de son frére et au collégue de ses parents.

Lou,Helena,Delia

Des maths pour le projet

En mathématiques chaque groupe d'élève a travaillé sur une mission liée au projet:

Mission n°1: calculer le coût de revient et les quantités nécessaires de produits à acheter pour les petits déjeuners

 Mission n°2: Calculer le bénéfice des ventes de petits déjeuners

 Mission n°3: Calculer le bénéfice sur la vente de chocolats 

 Mission n°4: Calculer le cout de la correspondance

Les résultats ont tous été reporté dans des tableaux excel.

D'après le professeur de maths ce fut un peu....laborieux!!!

 

On s'organise!

Durant l'heure de vie de classe vendredi 15 novembre la classe a remonté ses manches!

Une douzaine d'élèves a préparé en salle informatique des affiches et des flyers pour communiquer dans le collège sur le projet et les ventes de petit déjeuners.

 

Un groupe d'élèves a planifié les jours, heures et ordres de passage des binômes d'élèves dans toutes les classes du collège pour présenter le projet et les ventes de petits déjeuners.

Un autre groupe a préparé le "discours" de ces élèves ambassadeurs.

Ces ambassades se déroulent durant les deux semaines qui précèdent décembre et les ventes de petits déjeuners.

Enfin un groupe d'élèves a comparé les prix des pompotes et des jus de fruits bio pour sélectionner le meilleur rapport qualité prix en vue des petits déjeuners.

Quelle spectacle faire venir à l'Hôpital pour enfants malades? Que faire pour les enfants qui ne pourront pas assister au spectacle?

Sur l'heure de vie de classe nous avons été répartis par groupes à nouveau.

Deux groupes ont fait la liste de tous les spectacles possibles et de leurs avantages et inconvénients (musique, magie, danse, humour.....).

Deux autres groupes ont fait la liste des artistes qu'ils connaissaient; notamment des danseurs, un magicien également médiatisé, et surtout beaucoup de youtubeurs.... ce qui n'était pas vraiment exploitable pour le projet...

Deux groupes enfin ont réfléchi à ce qu'on pouvait faire pour les enfants qui ne peuvent pas sortir de leur chambre et donc pas assister au spectacle à l'hôpital. Les élèves ont proposé de faire un enregistrement vidéo et une rediffusion dans les chambres, de leur offrir à chacun un petit cadeau, voire même de réaménager les chambres avec un mur vitré, ce qui n'est pas possible!

 

Les professeurs ont ensuite envoyé des mails au nom de la classe pour solliciter les artistes mentionnés ainsi que d'autres et ont échangé avec certains d'entre eux. Nous avons eu plusieurs retours favorables mais nous gardons la surprise tant que rien n'est certain!

Comment financer notre projet? Comment communiquer dessus?

Nous avons consacré deux heures ce vendredi matin au projet.

Durant la première heure, les élèves étaient par groupes:

  • Quelles actions mener pour gagner de l'argent?

  • Comment communiquer sur le projet et sensibiliser à la situation des enfants de Margency?

  • Comment faire pour créer une cagnotte en ligne sur le site La Trousse à Projets?

Durant la deuxième heure, un élève de chaque groupe a présenté à la classe l'ensemble des idées du groupe qui ont été inscrites au tableau. Mme Lely la principale du collège est venue aussi présenter les contraintes et obligations légales, dire ce qui était possible ou non, sur quel temps, et dans quels lieux.

Nous avons procédé à un vote à main levées et avons retenu les actions de financement suivantes:

  • Organiser une vente de petits déjeuners équilibrés deux fois par semaine au mois de décembre, dans le collège, et demander un partenariat avec la boulangerie à côté du collège (place des Linandes)

  • Prévoir une vente de gâteaux à la remise des bulletins

  • Faire une cagnotte en ligne

  • Faire une vente de chocolats de  Noël auprès de l'entourage et du voisinage

  • Laver les voitures des professeurs

Les groupes ayant proposé des idées pour la communication ont eu de très nombreuses idées, parmi lesquelles ont été retenues les suivantes:

  • Faire des affiches et des flyers

  • Organiser un passage de binômes d'élèves dans la classe dans toutes les classes du collège pour présenter le projet .

Rentrée 2018

Projet Bâtisseurs : c'est reparti !

Nous sommes de retour pour une nouvelle année scolaire, dorénavant en classe de 4ème et prêts à mettre en place de façon concrète les actions imaginées avant les grandes vacances. 

Pour commencer, il nous a fallu prendre contact avec la structure avec laquelle nous allons proposer le projet. 
Il s'agira de l'Hopital pour Enfant de Margency (HEM). 

http://www.hem-crf.fr/8_activites_scolaires.html

Mme Sangaré et Mme Talhi ont pu rencontrer l'équipe éducative et leur présenter le projet. Les professeurs ainsi que la directrice de l'école de l'HEM ont été enchantés mais nous ont fait part de certaines contraintes :

  • Tout d'abord, il s'agit d'un centre de soin de suite, qui accueille donc les enfants après leur hospitalisation pendant une période plus ou moins longue. Toutefois, il est très rare que les séjours à Margency durent plusieurs mois. Ainsi, l'équipe nous a informés que nous ne correspondrons pas toute l'année avec les mêmes enfants. Il a ainsi été proposé que l'école de Margency tiendrait un livre dans lequel serait classée toute notre correspondance en guise de fil conducteur pour les nouveaux enfants arrivant. 

  • Ensuite, nous voulions proposer des sorties aux enfants et à leur famille; malheureusement Margency nous a clairement annoncé qu'il n'était pas envisageable de sortir les patients de la structure pour des raisons médicales. Il a donc été proposé de faire venir un spectacle dans les murs de l'hopital afin qu'un maximum d'enfants puissent en profiter ! 

  • Enfin, l'équipe enseignante de Margency nous a proposé de réaliser avec le porfesseur d'Art Plastique une oeuvre d'art destinée à décorer les nouveaux locaux de l'école en cours de travaux et inaugurée au mois de Juin. 

Séance 12

Nous avons repris les propositions de la séance 11 et avons refléchi en groupe à celles qui nous tenaient le plus à coeur. Après avoir mis en commun  nos choix, nous avons sélectionné les actions suivantes:

Comment obtenir de l'argent?

      -faire une cagnotte 

      -être sponsorisé par des marques ou entreprises 

     - organiser une collecte lors d'une "journée de l'enfant"

Quelles actions?

      -organiser des sorties amusantes, avec nous et avec leur famille pour qu'ils se sentent moins seuls, les divertir et leur faire découvrir des sensations qu'ils ne connaissaient pas

      -réaliser leurs rêves (par les sorties par exemple)

      -leur faire rencontrer leurs idoles 

     - améliorer leurs chambres d'hôpital pour qu'elles soient plus agréables.

 

Sinthyche et Nahila

 

Séance 10 et 11

Ce matin, on nous a posé une question "Qu'est ce qui empêche les enfants malades et handicapés de se sentir bien ? ". Nous avons repondu en faisant un arbre à problèmes.

Puis nous avons fait une photo où nous avons écrit "La justice santé" sur nos mains en formant un cercle où au centre se trouvait le caducée pour la présentation du blog.

Ensuite, nous avons noté sur des post-it les actions que l'on pouvait réaliser pour répondre aux problèmes posés. Après, des élèves ont lu les post-it pendant que d'autres en reposaient.

 

Séances 8 et 9

 Ce matin nous avons mis en commun toutes nos recherches sur les différentes associations pour savoir où on en était et pour savoir quels thèmes principaux nous allions choisir. Nous avons cherché à lister les différentes personnes touchées dans le cas de la santé suite à tout ce que nous avons appris au cours de nos recherches: 

  • Enfants 

  • Personnes démunies

  • Handicapés

  • Migrants

  • SDF

  • Malades

  • Femmes battues

Puis nous avons listé tous les domaines rencontrés au cours de nos recherches :

  • Prévention

  • Soins

  • Bien-être moral

  • Connaitre et faire valoir ses droits

Ensuite nous avons débattu puis voté de manière annonyme pour trouver un terrain d'entente autour d'une question plus précise car le domaine de la santé est beaucoup trop vaste. La question finale est "Comment agir pour aider les enfants malades et handicapés à se sentir bien?" car on était beaucoup touchés et interpellés par les enfants et l'handicap.

Moseka, Sinthyche, Mélissandre, et Lou

Séances 6 et 7

Nous nous sommes réunis une nouvelle fois au CDI de notre collége afin de chercher plusieurs interlocuteurs qui pourraient nous aider à mener notre projet à bien. Une fois que nous avons trouvé nos interlocuteurs pour leur poser différentes questions sur le theme de la santé, nous nous les sommes repartis. Puis, nous avons telephoné à nos interlocuteurs.

Hélas, plusieurs élèves n'ont pas été pris au sérieux dont notre binôme ce qui nous a valu plusieurs redirections ! Tout d'abord, nous avons téléphoné à la Maison Prévention Santé de Cergy qui n'a pas répondu, de suite nous avons contacté celle de Saint-Ouen l'aumône avec laquelle nous n'avons pas été pris au sérieux et nous avons été redirigés de manière méprisable par Coline*; alors nous avons contacté la Croix-Rouge qui nous a dirigé vers leur service prévention santé. Nous avons enfin pu poser toutes nos questions à une infirmière qui nous a repondu avec amabilité mais ceci n'a abouti à rien, elle nous a aussi expliqué avec patience que dans chaque département il y a un conseil d'éducation départemental ce qui nous à permis de leur téléphoner mais nous sommes de nouveau tombés sur le répondeur. Enfin, nous avons pris l'initiative de leur envoyer un email qui n'a, de même que le précédent appel, mené à rien. Plusieurs élèves ont malheureusement connu notre cas. Mais d'autres ont pu avoir suffisemment d'informations.

 *les prénoms de l'article ont été modifiés volontairement pour conserver l'anonymat.

Adjia et Lou,

vous remercient de votre aimable lecture.

 

 

 

 

Séances 5 et 6

 

Nous nous sommes réunis au CDI et disposés par groupe. Chaque groupe avait une feuille avec des questions pour faire des recherches sur la santé: quoi, où, qui, comment, combien.... Nous avons utilisé des livres, sites internet, documents pour faire notre recherche.

Puis nous avons été dans la salle de français et chaque groupe a présenté son travail et ce qu'il a appris. Mme Sangaré et Mme Talhi ont écrit sur le TNI:

 

Séances 3 et 4

 

Nous nous sommes réunis une nouvelle fois pour répondre à cette question:

"Parmi les inégalités qui existent quelles sont celles qui vous touchent ou vous indignent?" 

Nous avons tous écrit une réponse ou plusieurs sur une feuille puis nous les avons lues à voix haute et collées sur un tableau.

Il nous a fallu les classer par thème et nous avons fait des petits groupes: un ambassadeur pour chaque groupe a fait un discours pour nous convaincre de choisir son thème parmi les suivants : 

  •  le travail des enfants

  • les conditions de vie des enfants

  • les enfants et l'école

  • les SDF

  • la santé pour tous

  • la pauvreté

 

BDP Vidéo: les porte paroles défendent leurs idées

 

Il nous a fallu voter à trois reprises pour choisir notre thème: 

Ce sera la santé pour tous

 

David

Séances 1 et 2

Débat et recherches sur les enfants qui ont changé le monde

 

Dans la salle citoyenne du collège, nous avons fait un débat. La question était:"Pensez vous être trop petits pour changer le monde".

 

Certains ont dit que nous n'étions pas trop petits, mais qu'il fallait que les adultes nous donne plus de place: ils ne nous écoutent pas assez, ils nous font pas assez confiance. D'autres élèves pensent que les enfants n'ont pas la même vision que les adultes et peuvent voir plus loin. Certains pensent que l'ont peut plus ou moins agir en fonction de notre intelligence,de notre maturité ou encore de notre âge.Certains pensent que c'est par rapport aux catégories sociales: pus ont est pauvres plus on est solidaires.

Au contraire, certains élèves pensaient que nous étions trop petits pour changer le monde et disaient que nous ne sommes pas assez écoutés par plus agées que nous et qu'ils nous sous estiment et pensent que nous ne sommes pas assez matures. Certains ont dit qu'on est trop petits car "on est comme des bisounours" . Nous pouvons agir si  les adultes nous donnent plus de place.

 

Nos professeurs nous ont parlé de Robby novak, un jeune garçon américain, d'une dizaine d'année. Il a la maladie des os de verre. Il poursuit ses rêves et veut être basketeur et danseur, il pousuit ses rêves . En effet il nous incite à poursuivre les nôtres et à changer le monde.

 

La majorité des élèves a trouvé ce débat intéressant et constructif. Ce qui a marqué la plupart des éleves c'est la video de Robbie Novak, son optimisme.

Adjia, Nahila et Zakarya