Les affichages vont bientôt être placés sur les panneaux...  Un gros travail pour la mairie...

Voici les projets des élèves remis en forme par le service graphique de la mairie de Croissy-sur-Seine... L'installation est pour bientôt ! 

BdP

Le temps du partage : Mission citoyenne accomplie...Les élèves avec l'équipe de la mairie, les parents volontaires vont installer les panneaux dans les parcs et sur les bords de la Seine. C'est une première.

Le projet Bâtisseurs de Possibles a pris plusieurs mois pour venir à bout : les élèves sont heureux. Ils auront TOUT REALISE seuls : identification du problème, conception, choix de la solution, réalisation...vidéos, photos... Leur projet a déjà été présenté dans le cadre du congrès annuel d'une association de parents d'élèves de notre département...  et les adultes sont impressionnés de voir ce que des élèves de 7 / 8 ans sont capables de faire...

 


 

 

 

 

 

(suite…)

Etape 3 - Phase 2 : envoi des projets à la mairie... la veille des vacances de Pâques !

Les élèves ont bien travaillé...  ils ont cru en leur mission... ils sont des Bâtisseurs de possibles... ne veulent être QUE des BATISSEURS DE POSSIBLES... Venir à l'école pour travailler sur un projet qui SERT à faire évoluer notre société... à faire grandir aussi... Cela donne vraiment envie d'intégrer de plus en plus les programmes dans ces projets, car les apprentissages se font avec plaisir, car avec sens.

Voici les réalisations des élèves :

PANNEAUX A INSTALLER DANS LES PARCS

 

 

 

PANNEAUX A INSTALLER SUR LES BORDS DE LA SEINE

Suite à un échange avec les mairies, il y a eu une forte volonté d'insister pour chaque panneau sur le temps de dégradation des déchets.

 

 

LE BUREAU MUNICIPAL A VOTE A L'UNANIMITE POUR CE BEAU PROJET D'ELEVES !

Les élèves ont hâte de fabriquer les panneaux, de les installer... 

 

Etape 2 : travaux de groupes sur les panneaux ! Interviews d'élèves par les élèves !

Des échanges superbes, car authentiques... avec des élèves en PLEINE REFLEXION !

 

 interview Leo et Yoann

 

Etape 2 - Recherches individuelles

Ces recherches se font sur des temps libres... tout au long de la semaine..., car il y a plein d'autres projets à clore avant les vacances de Février : le projet école du futur et le projet d'écriture avec les éditions Nathan... 

Les élèves jettent des idées sur des feuilles de brouillons... 

  • Qu'écrire sur les panneaux ? Que représenter pour que ce soit "parlant" ? 

Le vendredi 16 février

Les élèves poursuivent leur travail de recherche individuel ... Ceux qui le souhaitent peuvent rassembler leurs idées....

Les projets sont intéressants et l'idée émerge de faire des panneaux différents dans les parcs avec les dessins des élèves.

Lors de la mise en commun, les élèves sont chargés de justifier les dessins qu'ils ont fait, lesquels sont ensuite questionnés.

Le panneau de Salomé est bien joli mais est-ce que tu penses que tes dessins vont permettre de ne plus jeter les papiers ou autres déchets par terre ?

https://www.youtube.com/watch?v=FkhQ5nrmRSM&feature=youtu.be

https://www.youtube.com/watch?v=FkhQ5nrmRSM&feature=youtu.be

 

Le panneau d'Alix apporte des précisions... Tiens si la petite fille jette sa canette par terre, les plantes vont mourrir ! 

Interview de Salomé par la journaliste Eva qui gère à merveille ! Bravo Eva !

https://www.youtube.com/watch?v=FkhQ5nrmRSM&feature=youtu.be

 

Les échanges permettent aux élèves de faire avancer leurs idées, d'aller plus loin dans l'écriture des panneaux, de revenir à la problématique de départ.

Là on repère que l'oiseau mange un déchet qui trainait sur le sol et qu'il va mourrir...Voilà un panneau qui peut marquer!

 

 

 

Louann - Un autre panneau avec des mots forts : les fleurs sont belles.... les fleurs sont mortes à cause de la pollution.... voilà des images, des mots qui vont inviter les petits et les grands à avoir des gestes citoyens....Beau, très beau travail des élèves.                                            Certains élèves ont travaillé en groupe....

Etape 2 - suite... Rencontre avec les jardiniers de la commune

 Le projet avance... Pas un jour sans Bâtisseurs de possibles...Le mardi 30 janvier, les élèves rencontrent les jardiniers de la ville de Croissy-sur-Seine.

Ils veulent savoir s'ils sont concernés par la pollution, s'ils la rencontrent... Une vidéo est réalisée, mais elle dure plus de vingt minutes, il va falloir choisir des temps forts (ils le sont tous !)... 

Les élèves racontent à Rodolphe et à Stéphane l'histoire de leur projet, un grand moment de langage oral avec les mots de chacun... des petits sourires sur les idées, les rêves des uns et des autres et de grands espoirs dans les coeurs !

Rodolphe et Stéphane écoutent et semblent surpris de l'imaginaire des enfants, de leurs intérêts, si jeunes, pour le respect de leur planète... "Je ne veux pas que la terre ait mal." dit Eva... 

Les jardiniers disent aux enfants qu'ils rencontrent la pollution au quotidien : des morceaux de papier dans les espaces verts qui nuisent au compost, des moineaux qui quittent notre région car ils mangent les mégots de cigarette...

Les enfants proposent leurs idées : faire des pancartes, des affiches, les mettre dans les parcs de la commune et sur les bords de la Seine pour indiquer où se trouve la poubelle la plus proche ! 

Alors... quand les jardiniers disent que les idées des enfants vont les aider... OUAH quelle joie ! quelle surprise ! Des mots d'enfants pris au sérieux... "On va le faire !" 

Les jardiniers vont apporter à la classe un plan GEANT de la commune avec les espaces verts... Les élèves devront décider du nombre de pancartes pour tous les parcs (une à l'entrée, une à la sortie (un souhait des jardiniers) et du nombre de pancartes sur les bords de la Seine...

Mais tout cela a un prix !!!!! 

Les élèves proposeront à la mairie leur projet qui sera voté au bureau municipal...

Mais nous n'y sommes pas encore...

Alors les missions prochaines :

  • réaliser des projets de pancartes (les jardiniers nous ont conseillé peu de textes, surtout des dessins, des images, des symboles...) pour les parcs.
  • réaliser des projets de pancartes pour les bords de Seine (des élèves ont pris des photos suite aux inondations de la Seine avec tous les déchets rejetés sur les rives...)
  • réfléchir sur le nombre de pancartes (parcs et bords de Seine)
  • repérer où se trouvent les poubelles dans les parcs et sur les bords de la Seine longeant notre commune.

 

Etape 2 - Choisir une solution aux gestes non citoyens dans la commune

 

Plusieurs séances sont à prévoir.

Lundi 22 janvier... 

Début de l'étape 2... Nous relisons le bilan de l'étape 1 dans le cahier bâtisseurs de possibles... Cette étape a duré longtemps, plus longtemps que les années précédentes. J'ai laissé les élèves aller à leur rythme : nous n'avons pas la pression des apprentissages dans ce projet, les élèves sont mettre à bord et la maîtresse regarde parfois la boussole... sans plus...  Ils sont prêts à se lancer dans l'étape 2... 

Un travail d'abord seul avec les post it toujours : une idée, un post it... Les élèves passent commande de post it. Surtout pas de stress, si un élève n'a pas d'idée, il en aura plus tard. Aucune pression. Chacun à un moment ou à un autre se révèlera : c'est la magie de ce dispositif. 

Les élèves sont toujours les photographes du projet ! ;) 

Les élèves sont concentrés... ils ont plein d'idées.

 

 

 

 

Léo a plein d'idées...

 

 

 

Alix aussi a plein d'idées à partager ...

 

Corentin commande les post it... Que d'idées à écrire !

 

Julia a plein d'idées à soumettre à ses camarades ...

 

Vient le temps d'une première mise en commun des idées de chacun...

Parmi les idées qui émergent...eh bien... il y en a qui sont FOLLES  comme ... celle de Louis : une poubelle qui marche ... 

Les élèves sont aussi les caméramans ! Bravo ! 

Ecoutons Louis.. 

Louis et son idée folle

 

 

 

 

 

Vendredi 26 janvier, nous allons poursuivre nos idées folles et préparer les questions pour les services de la mairie. 

 

Le 30 janvier à 9 h, les services techniques et environnement (les espaces verts) viennent dans la classe : les élèves ont des questions à leur poser sur la pollution dans la commune, les problèmes qu'ils rencontrent, les remédiations qu'ils ont trouvées, afin de commencer à proposer leurs idées... qui émergent.  D'ici là, les élèves sont encouragées à OSER ECRIRE, DIRE toutes leurs idées et SURTOUT LES PLUS FOLLES pour amener les habitants de Croissy à avoir des gestes citoyens ! à suivre

Etape 1 - Décembre 2017 - En route pour questionner commerçants et habitants de Croissy-sur-Seine... avec un cameraman d'Actu Environnements !

 

Le vendredi 22 décembre 2017, un cameraman d’Actu-Environnements , a passé une partie de la matinée avec les élèves.

Eh oui… grand challenge aujourd’hui : questionner les commerçants et habitants de notre commune Croissy-sur-Seine pour pouvoir encore mieux préciser la problématique de la pollution, connaître leurs gestes citoyens ou non, les comprendre, leur faire comprendre et noter leurs besoins, leurs idées, leurs attentes afin de co-construire une ville éco-responsable 😉 !

Les parents sont de la partie…

Après un petit déjeuner matinal avec tous les parents…. (eh… oui une autre école apparaît, d’autres liens se nouent, d’autres regards se tissent des uns vers les autres avec ce sentiment d’appartenance encore plus fort à une société, une belle société en devenir), l’aventure continue : nous quittons l’école avec notre questionnaire.

Aujourd’hui est jour de marché…

Les groupes se séparent et osent se risquer chez les commerçants croissillons qui nous ont tous reçus avec une grande gentillesse :  café, librairie, pharmacie, boulangerie, Picard….commerçants du marché….

Au café, la gérante avoue aux enfants qu’elle a déjà jeté des papiers par terre et dit que ce n’est pas bien : en souriant, elle regarde bien les enfants et précise que si elle ment son nez va s’allonger. Les enfants sourient. Mais une autre question l’attend : Pourquoi jetez-vous les papiers par terre, si vous savez que ce n’est pas bien ? Eh bien… parce qu’il n’y a pas de poubelle à côté…

Les élèves notent, parfois les parents et la maîtresse prennent la relève car les textes sont longs à écrire.

Aucun jugement dans les propos relevés, nous essayons de comprendre pour mieux cibler toujours notre problématique.

Toutes les personnes interrogées disent être « touchées » par la pollution :

  • Ça détruit la nature.
  • Ça salit notre planète.
  • Il y a des mauvaises odeurs.
  • On est plus souvent malade.
  • C’est l’avenir pour nous : il faut penser à l’avenir de la planète, pour les enfants, pour les prochaines générations. 
  • Parce qu’il faut respecter l’environnement.

 

Les enfants pensent à leurs projets, sont à l’affût déjà des idées pour « sauver le monde »… et déjà s’occuper de leur environnement proche.

Alors comment éviter les gestes qui polluent ? Il est intéressant de voir les propositions des habitants: enfants, parents, maîtresse notent les idées et les élèves verront après les vacances ce qui est faisable ou non, feront leur choix… ce sera alors l’étape 2.

  • recycler ;
  • faire un tri des déchets ;
  • mettre les papiers dans une poubelle ou si elle est loin dans sa poche ;
  • discipliner les gens ; faire attention à nos gestes quotidiens ;
  • Chacun doit mettre du sien : aller à vélo chez le boulanger, jeter dans les poubelles, faire attention au recyclage, mettre les piles dans les boites prévues….
  • chacun doit participer, être responsable, faire des efforts ;
  • mettre beaucoup de poubelles ;
  • laisser la nature faire : utiliser des produits naturels ; moins d’emballage…

 

Un autre grand chantier nous attend à la rentrer… Les personnes des espaces verts de la commune viennent à notre rencontre pour répondre à nos questions… Tout se précise.

Contenu du nouveau post.

Etape 1 - suite... Le questionnaire aux élèves de l'école Leclerc

Les élèves ont réalisé un questionnaire afin de bien cerner le problème et sur les temps de récréation, ils sont allés interroger les élèves de l'école du cp au cm2 !

13% des élèves interrogés disent jeter les papiers par terre et ils restent néanmoins préoccupés par le problème de la pollution. Quand les élèves leur ont demandé pourquoi alors ils les jetaient par terre, ils ont répondu par manque de temps pour se rendre à la poubelle la plus proche. Les élèves ont noté, sans porter de jugement.

Le problème de la pollution touche tout le monde, parce que (voici quelques réponses : des mots d'enfants) : 

--> c'est notre planète;

--> ça pollue notre planète ;

--> c'est sale; ça salit l'environnement ;

--> on peut en mourir ;

--> j'ai déjà travaillé sur ce projet et ça me touche ; (intéressant... de voir que les élèves qui ont déjà réalisé un projet "Bâtisseurs de possibles" se sentent responsables... ça "marche")

--> on ne peut plus respirer;

--> la terre va faire BOUM !

--> des poissons meurent...

 

Lors des échanges, des idées de solutions émergent... : le tri, le recyclage, des pancartes, la diffusion via un média... 

Le vendredi 22 décembre, nous allons avec de nombreux parents dans le centre ville pour interroger les habitants, connaître leur sensibilisation à la pollution, leurs ressentis, leurs idées... 

Après... en janvier nous rassemblerons tous les témoignages pour cibler un problème récurrent, et y trouver une solution... 

Jamais étape 1 n'avait été si longue...

Mais plus on reste sur cette étape, plus les élèves petit à petit se sentent concernés et s'investissent dans le projet. Et avec le questionnaire, ils se mettent en action et l'action fait sens... à suivre...

La maman d'Eliott nous propose un suivi par un média tout au long du projet ACTU ENVIRONNEMENT qui va accompagner les élèves étape par étape, les filmer (ceux évidemment dont on a l'autorisation des parents pour une diffusion sur le net) dans leurs questionnements, leurs recherches... pour présenter (c'est un bel objectif) le travail d'une classe de CE1 sur la thématique de la pollution lors de la journée mondiale de l'environnement le 5 juin 2018 : ce sera aussi mettre en valeur le réseau Bâtisseurs de possibles qui fait des élèves des acteurs réels du changement.

Actu Environnement

 

Etape 1 - suite Décembre 2017

Nous restons beaucoup de temps sur cette étape 1. Elle est longue. Pas tous les enfants sont encore investis au cours de cette première étape. Mais comme c'est le quatrième projet Bâtisseurs de possibles, je suis devenue plus compréhensive ;) ... Car tous les enfants à un moment ou un autre entrent dans l'aventure : c'est comme ça ! 

La pollution est bien la thématique choisie. Cela fait quinze jours à raison de deux séances de 45 minutes par semaine, que les élèves s'interrogent pour cibler la problématique.

C'est un sujet si vaste !

Alors "cette" pollution, où la voyez-vous ?

 

 

-->Dans la cour de récréation... Eh oui... certains enfants jettent les emballages des gâteaux au sol... (Parfois aussi ce sont les pies qui font un festin dans les poubelles et qui ne se gênent pas... mais ... elles ne sont pas les seules à faire des bêtises...)... 

-->Dans le parc Leclerc, parc sur lequel donne l'école.

-->Dans la rue, dans la ville..., sur les trottoirs, sur les murs...

Qui utilise ces espaces où vous avez vu la pollution ?

--> les enfants, les élèves, les adultes (parents - grands-parents... - animateurs - enseignants)

Qui entretient ces espaces ?

--> Dans le parc, ce sont les services de la mairie.

--> A l'école, c'est une entreprise qui vient faire le ménage dans les classes et dans la cour. Il y a aussi les élèves qui se sentent déjà responsables et qui ramassent les déchets dès qu'ils en voient... Mais les enfants trouvent que ce n'est pas une solution.

 

Nous avons réalisé des questionnaires pour les élèves de l'école et pour les habitants de notre commune pour voir ce qu'ils pensent de la pollution, pour voir aussi s'il leur arrive de ne pas avoir le geste responsable... Nous voulons savoir pourquoi il y a ces déchets un peu partout, comprendre le geste qui salit la planète... et peut-être que les personnes interrogées nous donneront des idées, nous éclairerons pour la deuxième étape.

Nous voulons que notre projet à une petite échelle ait un impact sur l'école, sur la ville ! Cela nous paraît géant ! Mais nous verrons bien ce que nous ferons. Nous savons que nous ne sommes pas seuls... Déjà des parents proposent leur aide, mais nous leur disons qu'il leur faut attendre que le problème soit bien identifié, pour pouvoir monter un projet solide, il faut des bases solides et pour qu'elles soient solides, il importe que les élèves se sentent capables.

Nous prendrons le temps qu'il faut.

 

 

 

Etape 1

Et c'est parti pour l'identification du problème...

Premier jour : lundi 9 octobre

Premier jour, grand jour : les post-it sont distribués... et les élèves sont invités à écrire les problèmes qui les touchent dans leur environnement proche ou plus lointain... 

Un post-it = un problème

Chaque élève se retrouve seul face à son post-it... 

Certains disent ne pas avoir d'idées, d'autres ont besoin de plusieurs post-it : chacun son rythme. Ceux qui n'ont pas d'idées OSERONT plus tard... 

L'important est de leur faire comprendre que CE N'EST PAS GRAVE. Ils écouteront les problèmes rencontrés par leurs camarades... et ça leur donnera FORCEMENT des idées, ça renversera leur mur d'incertitudes, de peurs... 

Aujourd'hui c'est un autre élève qui prend les photos...

Alix est la journalistedu jour...

Après ce premier temps de recherche, nous nous regroupons et les élèves ont la parole. Isabella ouvre les échanges :

IMG_3339

Alors Thomas... quels problèmes te touchent, que veux-tu changer dans le monde pour qu'il se porte mieux ?

IMG_3344

Mais...mais...mais...Thomas... c'est bien joli ce que tu dis... mais plus de jeux, plus de couleurs... ce sont déjà des solutions que tu proposes ... Alors quels problèmes te font dire que tu souhaites plus de jeux, plus de couleurs ?

 

Alors Isabella, qu'as-tu écrit ?

IMG_3345

Mais...Isabella... ne pas polluer la planète, ramasser les papiers dans la cour... quel est le problème qui fait naître ce besoin de ramasser ces papiers dans la cour ?

Fleur... on t'écoute...

IMG_3346

Fleur voudrait que les maisons changent de couleur...

 

Jenna aussi voudrait des couleurs... 

Mardi prochain, nous poursuivrons notre travail sur l'identification des problèmes... en reprenant le travail de ce jour et en insistant sur les problèmes ... non les idées, non les solutions... 

Mardi 17 octobre 2017

Mission : Faire un tri entre les idées et les problèmes, puis regrouper les problèmes qui ont une thématique commune.

Le travail demandé n’est pas facile, mais il s’avère particulièrement riche : les élèves partent à la source, celle qui a fait naître l’idée…

Le photographe du jour est Louis et la journaliste est Louann.

Pendant plus de 30 minutes, les élèves échangent, débattent… Parfois le ton monte… et l’on a du mal à s’entendre… Il faut calmer les équipes ! Toutes les stratégies sont bonnes : geste du silence, lumières éteintes, coups (délicats) de xylophone... ? … et elles alternent…

Suivent 15 minutes d’échange en collectif, chacun apportant les résultats des tris effectués.

Isabella et Garance

Processed with MOLDIV
Processed with MOLDIV
Processed with MOLDIV

 

Louann donne la parole à Corentin, Fleur et Clémence.

Les enfants sont encore dans les idées. C'est normal. Que les idées "sortent"...  nous arriverons à terme à faire émerger les problèmes sous-jacents. Laisser les élèves interagir sans intervenir, tout en leur facilitant la tâche... la tâche n'est pas toujours aisée, car la tentation est grande de "mettre son grain de sel"... Apprendre à se taire, pour laisser les élèves parler, oser aller plus loin...

IMG_3419 

Louann donne la parole à Salomé, Alix, Thomas, Yoann, Gabrielle...

IMG_3421

Le temps de la mise en commun...

 

Jour 3 - vendredi 20 octobre

Les élèves votent pour une thématique parmi celles relevées que l'on retrouve dans les 17 objectifs de développement durable. 

Les élèves votent : ils proposent de mettre deux choix. La tension monte... 

Quels thèmes vont émerger ? Sur quoi allons-nous travailler cette année ?... Qu'est-ce qui va engager l'équipe prête à lacher les amarres ?

La pollution et la pauvreté sont deux dominantes... Que faire ? La pollution l'emporte... La classe est partagée... (Et la maîtresse s'interroge... : à nouveau un dilemme... est-ce gérable de monter deux projets en parallèle ? ) Les élèves qui veulent essayer de faire "quelque chose" pour enrayer la pauvreté sont déçus. Alors ils proposent de faire un nouveau vote avec le choix : pollution ou pauvreté, 1 ou 4. Et hop... c'est reparti !

 

La classe est partagée... Il faut que tout décante... Nous verrons après les vacances. Les élèves ont pour mission, s'ils le peuvent, de chercher des informations sur la pollution, la pauvreté ... afin d'identifier pour chaque objectif visé un problème précis, car ces deux thèmes offrent des océans de possibles... Nous partirons pour satisfaire chacun a priori sur deux projets... à suivre...

 

 

Etape 0

L'équipage est encore au port... C'est le temps des préparatifs : la constitution d'une équipe de choc.

 

Après cinq semaines... les élèves sont prêts pour questionner le monde qui les entoure, leur monde. Cinq semaines pour mieux se connaître, pour apprendre à gérer mieux ses émotions, pour découvrir l'autre et s'intéresser à lui, pour apprendre aussi à travailler ensemble (ce qui n'est pas si facile)... Difficile en effet que d'accepter que l'autre n'ait pas les mêmes idées... Mais ô combien SUPER que de composer avec chacun... Cela s'apprend, se construit, au fil des jours... Nous avons le temps.

 

 6 octobre 2017

Les élèves commencent à construire leur cahier "Bâtisseurs de Possibles". Ils décorent la première et la quatrième de couverture. Youpi ! ils choisissent les images qui les inspirent : elles leur parlent, elles sont drôles, elles questionnent...

Les élèves, cette année, sont les photographes de chaque étape et ceux qui filment également. Evidemment ce sont également les journalistes. Eh oui... tout change ! La maîtresse les accompagne, les encourage à OSER... 

Et ils ADORENT.

Photographe du jour : Quentin

Journalistes : Quentin et Thomas

Quel bon début ! Bravo les enfants ! 

Figurez-vous que cela il y a quelques années... je ne l'aurai pas fait ainsi...Les enfants osent interroger leurs camarades, prennent des photos superbes... et la confiance en eux-même grandit, grandit, grandit...

 

Equipe de choc : les CE1 B de l'école Leclerc

 

 

 

Quentin, le photographe et le journaliste du jour

 

Julia, Corentin, Fleur et Louis (frère de Claire, première "Bâtisseur de possibles" ;) année 2015-2016 )

 

 

Yoann, Chloé la filou, Thomas (frère de Baptiste, "Bâtisseur de possibles" année 2016-2017)

 

Salomé, Isabella et Quentin

Lilly, maîtresse, Eva, Eliott

Chloé... toujours Chloé ;) et ... Clémence qui a découpé le globe terrestre en forme de coeur. Elle l'adooooore !  

Salomé et Clément

Yoann, Thomas (1er plan) et arrière-plan Alix, Léo et ... Chloé

Louann choisit ce qui a trait à l'entraide, la solidarité.

Quelques cahiers d'élèves...

Cahier de Gabrielle, soeur de Clara (premier "Bâtisseur de possibles" année 2015-2016)

Gabrielle et Brayan... et ... Chloé... ;) 

 

 

"Pourquoi as-tu mis ces images sur ton cahier "Bâtisseurs de possibles" ? 

Interview d'Alix par Quentin

IMG_3289  

 

Interview de Salomé par Thomas

IMG_3304

Les enfants sont prêts à partir à l'aventure. Ils ne savent pas encore, la maîtresse non plus... Le bateau est toujours au port. Nous n'en sommes qu'aux préparatifs... Bientôt nous lacherons les amarres pour conquérir le monde, pour construire nos rêves, pour changer le monde... 

Seuls de tels projets permettent d'aimer l'école, d'avoir envie d'y aller... car les enfants sont réellement acteurs de leurs apprentissages. En partant d'eux-mêmes, de leurs questionnements, ils vont se sentir capables de ... 

Léo et Thomas