Collecte de Noël

Afin de venir en aide aux plus démunis, les élèves ont décidé d'organiser une collecte de jouets et de friandises. Le cas des enfants les touchant directement.

Nous avons donc élaboré une vingtaine d'affiches placardées dans l'école, mais aussi des interventions orales dans chaque classe pour mobiliser les autres élèves à ce projet.

Durant un mois, les élèves de notre classe se sont chargés de la logistique: récupération de dons, stockage dans une salle spéciale etc. Et le 18 décembre, nous avons offert plusieurs centaines de jouets au "Secours populaire". Les élèves ont également pu discuter avec les bénévoles et poser leurs questions.

Rencontre avec les béénvoles.
Les élèves posent devant la collecte.

Etape 1 (suite): préparer l'enquête

Nous avons préparé un questionnaire à destination d'une association qui pourrait éventuellement nous aider. Les élèves y ont posé diverses questions dans le but d'approfondir leurs connaissances sur le sujet mais aussi pour mieux connaître les actions du milieu associatif de leur quartier. Et par chance, une maman d'élève bénévole dans une association nous a proposé son aide !

Affaire à suivre... (ci-dessous un écrit personnel d'une élève...ne pas regarder l'orthographe !)

 

Etape 1: préparer l'enquête

Aider les gens démunis: oui mais comment ?

Nous avons réalisé un "arbre à problèmes" afin de mieux cerner notre problématique. Les élèves ont d'abord travaillé individuellement sur l'ardoise puis l'arbre a été réalisé après mise en commun des idées. Ainsi, nous avons pu grâce à nos connaissances de "citoyens lambdas" définir ensemble ce qu'était la pauvreté et surtout qu'elles pouvaient en être les causes. Cette étape permet de mieux cerner les représentations initiales des élèves avant d'avancer dans le projet. Les élèves ont pu aussi toucher du doigt que la précarité ne se voyait pas forcément dans la rue (travailleurs pauvres etc.)

Etape 1: identifier

Depuis le début de l'année, nous avons consacré 8 séances à notre projet.

Dans un premier temps, il a fallu présenter la démarche aux élèves. Oui, nous allons essayer de résoudre un problème qui nous tient à coeur à notre échelle. Un problème de société ou en lien avec l'école.

A la réunion de rentrée, j'ai invité les parents à visiter le site des bâtisseurs pour qu'ils aient une idée des différents projets ayant été menés dans toute la France. Les élèves ont pu ainsi constater que des enfants de leur âge avaient pu réaliser de nombreuses choses insoupçonnées !

A notre tour, lors des premières séances, nous avons tenté de lister des problèmes qui nous tenaient à coeur. Les élèves ont effectué ce travail individuellement. Mais bien souvent ces derniers listaient des solutions et non des problèmes (exemple: "il faudrait moins de papiers dans la rue et dans la cour"...Ceci est déjà une solution, le problème sous-jacent étant -entre autres - le manque de civisme .)

Nous avons donc affiné tout cela pour parvenir à une liste de choses que les élèves souhaiteraient changer. 

Ensuite, nous avons voté et c'est le problème de la pauvreté qui a sensibilisé le plus grand nombre d'élèves.