Plantagenet4U2

Nos messages à des futurs Bâtisseurs du possible

1 - Nous avons appris beaucoup au sujet de notre école durant ce projet. Les faits fournis par les enseignants étaient très intéressants. Nous avons appris davantage au sujet de l’histoire de notre école, mais nous avons également sensibilisé les étudiants à la participation et l’appartenance. Durant le projet, nous étions nerveux du résultat final. Autrement dit, nous voulions que plusieurs élèves participent à la chasse d’information ainsi qu’au Kahoot. Après avoir accompli notre but, les membres de notre équipe ont un certain sentiment d’accomplissement et de joie, puisque nous avons fait une différence dans notre école.

 

2 - Ce qui a changé grâce à notre solution est notre point de vue par apport aux activités organisées. Nous remarquons que les élèves aiment bien les activités faites sur l’heure du midi et être récompensés pour leur efforts, tout aussi petits qu’ils soient. Notre but était de récolter de l’information face aux réactions des élèves par rapport aux activités et de tester un nouveau format d’activité pour voir s’il était plus apprécié. Plusieurs personnes ont participé au Kahoot ainsi qu’à la chasse d’information. Il y a eu un bon taux de participation et les élèves ont eu beaucoup de plaisir avec les faits intéressants de l’école. Même si notre activité n’a peut-être pas changé la mentalité de tout le monde face aux activités peut-être ont-ils au moins remarqué nos efforts ?

 

3 - Les difficultés que nous avons rencontrées lors de la mise en oeuvre de notre projet sont la planification et la communication. Ce genre de projet a besoin de beaucoup de planification avec la participation de chaque membre de l’équipe. Puisque nous avons eu des journées d’intempéries, il y avait moins de temps pour les rencontres de groupe. De plus, la planification était un défi (faire les dépliants, créer le Kahoot, distribuer le tout aux élèves, se procurer les prix, faire accepter notre demande par la direction, imprimer les affiches, etc.). Avec l’aide de la communication en ligne, nous avons déterminé les tâches de chaque membre de l’équipe, ce qui nous a aidé à surmonter ces défis.

 

4 - Afin de mettre en oeuvre notre solution, il a fallu quelques semaines. Voici l’explication : puisque nous voulions l’aide du conseil des pavillons pour distribuer et expliquer l’activité aux autres élèves, nous avons dû prendre le temps de proposer notre idée au groupe. De plus, la création des dépliants et du Kahoot a pris quelques jours. Dernièrement, nous avons dû nous battre contre le temps lors de l’intempérie puisque notre activité aurait eu lieu cette journée.

 

5 - Nous avons partagé notre projet avec l’aide du conseil des pavillons. Certains membres de cette équipe ont distribué le dépliant aux élèves de notre école et ont passé dans certaines classes afin d’expliquer le but du projet.

 

6 - Nous avons partagé notre histoire avec plusieurs personnes. Premièrement, notre idée était partagée sur le blogue, donc d’autres écoles y avaient accès. De plus, nous avons partagé notre idée avec quelques membres du personnel de l’école ainsi que les élèves afin d’avoir le plus d’appui et de participation possible. Les élèves savaient pourquoi cette activité avait lieu. Une personne qui participait au Kahoot a même remarqué à haute voix : “C’est un projet de français n’est-ce pas?”

 

7 - Malheureusement, nous n’avons pas le contrôle de la décision des élèves de participer aux activités à l’école. Par contre, nous croyons que notre activité a sensibilisé les gens au sujet de la participation à l’école. Les faits intéressants resteront dans la tête des élèves puisqu’ils ont été présentés de façon créative. Même si nous ne pouvons pas continuer notre projet, nous espérons qu’il a donné le goût à d’autres de créer des activités pour le plaisir de jouer ensemble et de passer du bon temps entre amis.

 

Et notre magnifique présentation :  https://docs.google.com/presentation/d/1zhliHmmOdIs6uwwE92k_nNpD6rcORah5ptuU0ioWe8k/edit#slide=id.g1470da9253_25_0

 

Ce que nous avons réalisé ensemble

 1 - C’est en passant dans les classes des élèves et en exposant notre projet que nous avons vraiment vu leur réaction à l’activité et pour la plupart, elles semblaient positives. Voir les prochaines questions pour plus de détails.

 

2 - Nous avons d’abord fait approuver notre projet au sein de la direction de notre école. Nous avons ensuite fait le tour de certaines classes pour distribuer les dépliants de l’activité et l’expliquer à tous. Nous étions censés avoir l’appui de notre conseil des pavillons, cependant la communication ne s’est pas bien déroulée entre nous et plusieurs classes n’ont pas eu accès aux dépliants et à l’information. Après la distribution des dépliants, nous nous sommes promenés autour de l’école et avons affiché nos affiches informatives. La dernière étape de notre activité aurait été le questionnaire Kahoot à la cafétéria qui nous aurait permis de jauger le taux de participation à l’activité. Malheureusement, nous avons été surpris par une journée d’intempérie et avons dû reporter l’activité à plus tard la semaine suivante.

 

3 - L’impact que notre activité a eu sur notre école n’est pas facilement mesurable. Beaucoup de personnes ont participé à notre activité et c’est ce que nous voulons encourager: la participation aux activités en créant quelque chose de nouveau et différent. Tout en apprenant un peu plus sur le passé de notre école, nous voulons que les élèves réalisent toutes les activités à leur disposition en leur offrant une nouvelle perspective. Nous pouvons dire que le résultat a été un succès puisqu’autant d’élèves que d’habitude sinon plus ont participé au Kahoot et ont semblé beaucoup apprécier. Il y avait un brouhaha enthousiaste dans la cafétéria ce midi-là !

 

 

4 - La plupart des élèves de notre école ont été informés de notre projet et lors de notre Kahoot (jeu questionnaire), une soixantaine de personnes ont participé et beaucoup connaissaient les réponses. Notre but était que les élèves voient quelque chose de nouveau et nous avons réalisé notre objectif. Et si une soixantaine ont participé, nous pouvons considérer notre activité comme un succès.

 

 

5 - Dans les classes où le projet a été présenté, il y avait une réaction d'enthousiaste de la plupart des élèves. Il a été facile à voir que l’aspect non-exigeant de l’activité et les prix généreux de la fin leur plaisaient beaucoup. Lors du questionnaire Kahoot, il y avait beaucoup d'excitation dans l’air.

 

6 - Danick Lamarche-Tardif (10e année) :

C’était intéressant, enrichissant tout en ayant une partie amusante (jeu questionnaire/kahoot).

 

Kassandra Simard, gagnante de la 2e place du concours (10e année) :

C'était un beau travail d’équipe; le chocolat en valait la peine.

 

Lisa-Anne Bissonnette (12e année) :

“C’était bien d’en apprendre davantage sur notre école et son passé.”

 

La solution que nous avons imaginée

 

1 - Nous avons, dès le début, imaginé une solution qui impliquait des affiches. Nous désirions faire une immense affiche à propos des faits intéressants de l'école. Nous avons ensuite pensé que beaucoup d'élèves ne liraient pas l'affiche et avons donc décidé de le changer en activité. À la place d'une grande affiche, nous avons décidé de faire plusieurs petites affiches et de faire une chasse à l’information suivie par un kahoot basé sur l'information récoltée en consultant les enseignants.

 

2 - La solution que nous avons choisie est d’organiser une chasse à l'information dans l'école suivie d'un kahoot questionnaire qui résume l'information trouvée. Voici la démarche de notre activité :

  • Nous avons envoyé un courriel aux enseignants de l’école afin d’énumérer les faits intéressants de notre école.
  • Ensuite, nous avons énuméré les faits sur un dépliant afin d’être distribué aux élèves. Ils devront lire et ensuite trouver les faits qui seront répartis dans l’école sur des affiches.
  • Nous avons rencontré la direction afin de faire approuver nos affiches ainsi que l’activité Kahoot qui aurait lieu le vendredi 23 février 2018.
  • Nous avons placé les affiches dans l’école avec les réponses correspondant au dépliant.
  • L’équipe du conseil des pavillons a distribué les dépliants et l’information sur l’activité aux élèves de l’école. (Ce qui n’a malheureusement pas bien fonctionné à cause d'un manque de communication. Seule une partie des élèves ont reçu les dépliants et l’information.)
  • Le vendredi, à la fin de l’activité, un questionnaire Kahoot était censé être présenté lors du midi et les trois élèves qui présentent le meilleur score gagnent des prix fournis par notre conseil d’élèves.
  • Puisqu’il y a eu une journée d’intempérie le vendredi 23 février, notre activité de chasse à l’information et le Kahoot ont été remis au lundi 26 février.

 

3 - Nous avons choisi les meilleures idées à l'aide d'un consensus d'équipe et un remue-méninges bien détaillé ! Nous avons élaboré les bienfaits de chaque idée et nous avons choisi la chasse à l'information.

Identification du problème

1 - Il a été très difficile de trouver un problème à améliorer dans notre école. Notre école est l'une des plus respectueuses, des plus propres et il y a peu d'intimidation. Cependant, en tant que participants de comité, nous avons remarqué que beaucoup d'élèves n'étaient pas présents lors d'activités.

 

2 - Notre groupe a donc choisi d'essayer d'augmenter le taux de participation aux activités dans l'école.

 

3 - Une bonne partie des élèves de 10e, 11e et 12e années partent lors des rassemblements et activités qui sont pourtant organisés pour eux. Cependant, toute l'école est touchée car l'activité n'est pas la même sans la totalité des élèves, ou même seulement une majorité.

 

4 - Notre principale préoccupation était que cela était très décevant pour les gens du comité organisateur qui travaillent très fort pour organiser ces activités.  Les élèves se plaignent du manque d'activité dans l'école, mais s'esquivent lorsque celles-ci ont lieu.

 

5 - Plusieurs outils étaient à notre disposition pour arriver à cette conclusion. Avec l'aide d'un remue-méninges, nous avons interprété nos opinions sur les problèmes présents et nous avons constaté que le manque de participation était l'un des problèmes le plus présent.

 

6 - Afin d'approfondir nos connaissances sur les problèmes présents, nous avons envoyé un questionnaire électronique aux élèves et aux enseignants de l'école.

 

7 - Afin de choisir le problème que nous réglerons, nous avons réalisé un consensus avec le comité organisateur. C'est le problème qui nous touche le plus.

Fières Panthères!

Nous cherchons à augmenter la participation au sein des activités de notre école secondaire située en Ontario au Canada!